Arrow
Arrow

Rennes-le-Château

Bugarach. Des Monts et merveilles, par Michel Azens

Écrit par Administrateur. Posted in Rennes-le-Château

Depuis quelques mois, le Pic du Bugarach, situé au Sud des Corbières, dans notre actuel département de l’Aude, a suscité pléthore d’articles, tant régionaux, nationaux, qu’internationaux...

Humour-sur-Razès.Cet été, une étrange découverte dans le domaine de l'abbé Saunière...

Écrit par Administrateur. Posted in Rennes-le-Château

Cet été, des videastes amateurs ont fait une étrange découverte dans le domaine de l'abbé Saunière, particulièrement en visitant l'Orangerie...

Carcassonne. L'éditeur de l'abbé Boudet n'est plus...

Écrit par Administrateur. Posted in Rennes-le-Château

 Dans son édition du 18 septembre 2010, l'Indépendant, éditions de Carcassonne/Limoux, informait ses lecteurs de la mort de Georges Bonnafous, décédé dans la nuit du samedi 16 septembre, à l'hôpital de Montpellier.

Gard. Le Diable de… Laudun, modèle de la statue d’Asmodée à Rennes-le-Château, par Roseline de Peyrolles.

Écrit par Administrateur. Posted in Rennes-le-Château

Déjà peu banale dans sa décoration, l’église de Rennes-le-Château dispose d’un bénitier à peu près unique en son genre. Il se présente sous la forme d’un groupe de quatre anges esquissant chacun une fraction du Signe de la Croix. En dessous, un bénitier, lequel est supporté par un diable, non assis mais ployant sous cette charge spirituelle. Dans le livre de Gérard de Sède, l’Or de Rennes (1967, 1977), il est convenu de l’appeler Asmodée, gardien des trésors de Salomon. 

Aude. Couiza. La Croix votive de La Roque, par Michel Azens.

Écrit par Administrateur. Posted in Rennes-le-Château

Le paysage français fut longtemps planté de pinacles et de croix. Il n’était guère de carrefours ou de hauteurs remarquables qui n’étaient garnis d’un Calvaire ou d’une statue de la Vierge. Depuis, un siècle, beaucoup ont disparu, sujettes à la malveillance des uns ou à la négligence des autres.  A Couiza, une croix commémorative a échappé à l’incurie générale. C’est dire le miracle si l’on considère que tout signe ou marque n’a d’autres issus que de disparaître en ces lieux qui payent le prix de se trouver dans la farouche priximité de Rennes-le-Château.