Arrow
Arrow

Histoire

Aude St-Polycarpe, les Mémoires Curieuses d'Audibert

Écrit par Administrateur.

 

  Aude : Les « Mémoires Curieuses » d’Audibert, curé de Saint-Polycarpe  

                                                                                                                                                                                               Ecrit par Michel Azens le 5 mai 2018

 

Les anciens registres paroissiaux représentent tant pour l’histoire locale que pour l’histoire générale un intérêt certain. Rédigés par les recteurs et les curés des paroisses, ils recèlent parfois des anecdotes insolites dignes d’être relatées. Ainsi, comme le disait M Louis de Narbonne dans la Revue des Pyrénées (1890 p 4), le rédacteur des actes devient souvent sans qu’il s’en doute, un véritable historien plein de naturel. Témoin fidèle tel on va le voir le Curé de St-Polycarpe, Audibert. En couchant avec sa plume curieuse ses notes de 1706 à 1713, il nous livre un témoignage renfermant des faits curieux qui dépassent de loin l’intérêt de la simple histoire locale…

Un Sétois offre deux bouilabaisses à Napoléon

Écrit par Administrateur.

 

          Un Sétois offre deux bouillabaisses à Napoléon…

     Dans l’armée qui, à l’automne de 1793, reprit Toulon insurgée contre la convention, deux capitaines d’artillerie se distinguèrent ; l’un d’entre-eux âgé de 24 ans était Corse et commandait toute l’artillerie du siège ; entouré par des Hommes sans peur, il sut trouver le point faible de la place et s’illustrer sous le nom bientôt célèbre de Napoléon Bonaparte… L’autre était un jeune marin Sétois de 21 ans nommé André Pons. Il était le fils d’un aubergiste du port languedocien. Préférant rapidement la bagarre politique dans le mouvement de la Révolution, il devint rapidement un brillant orateur au service des idéaux de la Société Populaire et alla même jusqu’à changer son prénom « ci-devant » par celui plus évocateur de « Marat-Lepelletier »

Saint Bertrand de Comminges

Écrit par Super User.

Saint-Bertrand de Comminges

Première partie : Les origines...
Jadis, sous un sévère piton rocheux, était crée la "Lyon des Convènes", un de ces chefs- lieux de cité qui n’eurent pas la chance de se développer comme nombre d’anciennes capitales romaines comptant aujourd’hui parmi les grandes villes de France. La tradition situe l’implantation Romaine sur le site de Lugdunum convenarum en 72 avant notre ère. (également nommée Lugdunum prope Hispaniam, Lyon sur la frontière d’Espagne...) (1) On doit cette date à St Jérôme qui au cours d’un violent réquisitoire prononcé contre Vigilance, un hérétique, qualifiait celui-ci de descendant de réfugiés et de brigands. Les Convènes (ceux qui ont été rassemblés) seraient ceux que Pompée, vainqueurs comme vaincus avait regroupés en ces lieux. Mais les fouilles menées depuis le début du XXe Siècle, n’ont pas permis de prouver ce passé peu glorieux que vilipendait le père de l’Eglise.

Abbaye Royale de Sorèze : le temps de la rigueur

Écrit par Super User.

Ecole de Sorèze : le temps de la rigueur…

On pourrait disserter longuement sur les avantages, voire les inconvénients de celle-ci, les peines les souffrances parfois endurées, le regard contemporain que nous porterions sur le sujet ne serait guère objectif, d'autant que nous serions bien en peine d'en comprendre la portée ainsi que les enjeux. Il serait vain et prétentieux de résumer des siècles d'existence de cette école devenue institution et dont la renommée s'étendait jusqu'aux lointaines provinces du midi Toulousain, aussi nous nous bornerons à évoquer les règles qui régissaient le quotidien de cette école…

Comandante Navarro alias « Carapalo » Suite et fin.

Écrit par Super User.

 

Nous avions réalisé dernièrement, grâce aux informations d'un des membres de sa famille de France un article retraçant la vie d’Antonio Navarro Béamonte, combattant antifasciste de la première heure  ; ainsi que son épilogue tragique lors de l’assaut donné par les forces Franquistes dans la maison ou il était retranché avec ses compagnons guérilleros dans le lieu dit « Casas de La Carbonnera Alta » (Zaragoza) province d'Aragon en Espagne.