Arrow
Arrow
Slider

Rennes-le-Château

Rennes-le-Château, Pierre de Pailhères, Chronique d'un sort annoncé ?

Écrit par Administrateur. Posted in Rennes-le-Château

 

Rennes-le-Château : La pierre de Pailhères, Chronique d’un sort annoncé ?

                                                                                                          28 octobre 2019

 Dernièrement, nous nous faisions l’écho des tribulations du désormais célèbre monolithe et émettions le vœu que des dispositions ad hoc soient prises pour en assurer la conservation. Celui-ci est resté lettre morte.

  En effet, la triste nouvelle est tombée tout dernièrement, ce témoignage des temps anciens n’existe plus, en tout cas sous sa forme primitive puisque désormais on pourra dénommer ce vestige les Pierres de Pailhères ! En effet un puissant explosif n’aurait pas mieux fait car sous l’action d’un mauvais génie mal inspiré elle apparait aujourd’hui scindée en deux parties  pour l’éternité…

  A-t-on affaire ici aux représailles d’Asmodée ? Celui-ci malmené une fois de plus lors de sa décapitation a-t-il pu ourdir une quelconque vengeance ? Ce titre digne de l’esprit des complotistes patentés sévissant dans le secteur pourrait très bien jaillir de la plume d’un quelconque rédacteur en quête de notoriété. Mais pour l’heure on reste abasourdi : comment en quelques minutes a-t-on pu démolir ce que la nature a préservé pendant des siècles ? Et bien, tout simplement en ne prenant pas les précautions d’usage lors de sa manipulation… Pourtant, les techniques existent car on a vu par le passé des charges beaucoup plus lourdes être déplacées sans dommages. Là, on est devant un constat accablant : de petites économies de moyens ont produit le résultat que l’on sait.

  Il était à craindre que nos chères pierres portant désormais le lourd fardeau de la gémellité aient à subir un 7 è déménagement et atterrir dans un recoin obscur en rejoignant ainsi la déjà longue liste des objets et autres vestiges disparus à jamais de ce passé si cher aux passionnés de Rennes-le-Château. Mais il n'en sera rien puisque réalisant l'ampleur de cette bévue, les services municipaux se sont empressés de "recoller les morceaux" en mandatant un spécialiste utilisant une résine qui devrait être susceptible de garantir son intégralité. Enfin, un élu aurait assuré qu'après un nouveau déménagement, le 7 è donc, elle prendrait une retraite bien méritée à l'abri donc de nouvelles déprédations...