Arrow
Arrow

Insolite

S.O.S Météores : Prats de Mollo Pyrénées Orientales

Écrit par Administrateur. Posted in Insolite

Le sud de la France est régulièrement le théâtre de la chute de météorites, ce qui provoque immédiatement l’intérêt des médias ; Ainsi en septembre 2014, plusieurs témoins ont assisté à la chute de plusieurs d’entre-eux sur les Pyrénées Orientales. Ce phénomène qui n’a rien d’exceptionnel le devient lorsque l’un de ces corps céleste touche le sol sans s’être totalement désintégré. Les météorites peuvent suivant leur masse provoquer de beaux cratères, mais rassurons nous, la plupart restent très modestes et inoffensifs. De par le passé, les exemples sont nombreux et font le bonheur des amateurs, voire des collectionneurs de plus en plus nombreux.

Ainsi, en 1859 une de ces roches célestes après avoir longuement voyagé à travers la galaxie est parvenue au terme de sa course dans les environs de Prats de Mollo. La chute de ce bolide a été relatée en 1861 par le célèbre naturaliste cérétan Louis Companyo dans son Histoire Naturelle du Département des Pyrénées Orientales : «… Le cabinet d’histoire naturelle de Perpignan possède un aérolithe tombé en 1859 à Notre Dame du Coral, ermitage situé dans la banlieue de Prats de Mollo. La forme de cet aérolithe est un sphéroïde aplati pesant 12 kg 80 grammes ; sa circonférence mesure 0.71 dans le sens du renflement, et 0.62 dans le sens de l’aplatissement ; sa surface est rugueuse, luisante, sa couleur est noirâtre. (…) Cette pierre nous fut donnée par Mr Triquéra, alors instituteur communal à Prats de Mollo, qui fut témoin de sa chute.

Sapristi, 12 kilogrammes tout de même ! Imaginons un instant si ce voyageur de l’immensité avait chu sur l’ermitage, les dégâts occasionnés auraient pu être importants, mais aucune information dans ce sens heureusement ne nous est parvenue. Mais mettons-nous à la place du brave instituteur voyant la trainée lumineuse un bref instant avant d’entendre un grand bruit sourd… Soyons surs que sa surprise fut totale, surtout quand il découvrit le bolide lové dans son cratère.

Et puisque nous sommes dans ce beau village situé sur le toit du Valespir, comment ne pas évoquer son beau fort de Lagarde édifié par Vauban, ses ruelles pittoresques et sa belle et riche église St Just et Ste Rustine dont vous apercevrez sur sa façade ce qui est nommé une côte de baleine, curiosité qui aurait été appendue en mémoire de ces pêcheurs partis en campagne dans les lointaines mers. Et comme vous serez tentés de prolonger votre séjour, un excellent accueil vous sera réservé à la maison Mauro avec ses jolies chambres dont le calme et la vue sur les montagnes sauront vous séduire…
Ecrit par Lucie Cuelho le 15 mai 2016

Source : Louis Companyo, Histoire Naturelle des Pyrénées Orientales Perpignan Imp de JB Alzine 1861-1864.
www.maisonmauro.fr : Une adresse incontournable pour se loger afin de partir à la découverte du lieu.