Arrow
Arrow

Architecture et monuments

Insolite Croix d'Hendaye

Écrit par Super User. Posted in Architecture et monuments

S’il est un monument qui interpelle en cette fin d’année 2012, c’est bien la croix d’Hendaye. Étrange à bien des aspects, sa graphie interpelle et on ne compte plus les différentes interprétations qu’elle a suscité. On ne trouve guère de traces de son évocation avant l’édition d’un célèbre livre bien connu des milieux ésotéristes.

 

En effet, l’on doit à un petit éditeur Parisien nommé Schemit la parution en 1925, d’un ouvrage tiré vraisemblablement à une centaine d’exemplaire  : « Le Mystère des Cathédrales et l’interprétation ésotérique des Symboles hermétiques du Grand Œuvre ». Cette parution signée d’un nom aussi curieux qu’inconnu, Fulcanelli et préfacée par un certain Eugène Canselier, se présente superbement illustré par des dessins concernant le mystère des Cathédrales, et signés par un artiste, Julien Champagne, ajoutant  une page de garde en lettres gothiques « Omnia ab uno et in unum omnia » signifiant à peu près : De tout pour faire une chose et dans chaque chose toutes les matières… La représentation de tous les symboles de l’alchimie, un corbeau apparaissant, ses griffes plantées dans un crâne donnait le ton… Ami du soleil, cet animal revêt une symbolique moins négative, et la présence en filigrane d’un sphinx confirme la dédicace de cet ouvrage aux Frères d’Héliopolis. Il s’agit-là d’un ouvrage dédié à la compréhension des Mystères maçonniques, et permettant l’interprétation à travers une lecture raisonnée de la symbolique des cathédrales dont la plus célèbre Notre-Dame de Paris fait partie d’une attention toute particulière de la part de l’auteur, lui consacrant de nombreux chapitres. Il est à noter que dans le « Matin des Magiciens » de Pauwels et Bergier, paru près de quarante ans plus tard, cet ouvrage était signalé…

Curieusement, c’est dans une réédition du « Mystère des Cathédrales » qu’apparait notre croix… On pourrait interpréter le développement porté sur celle-ci et exprimé dans cet ouvrage, comme l’annonce de la fin d’un cycle, pour certains esprits la fameuse fin du monde prévue le 21 décembre 2012, rien de moins, dont se repaissent certains milieux et dont l’actualité fait la une de la presse depuis plus de six mois. L’origine étant l’interprétation douteuse du fameux calendrier Maya, et relayée par un canular colporté avec un certain succès en provenance d’un petit village isolé nommé Bugarach, du même nom que l’éponyme Pic dans le département de l’Aude. Gageons que cette bruyante échéance sera parvenue à vos oreilles…
La croix d'Hendaye

Située sur la place de l’Eglise d’Hendaye, dans les Pyrénées Atlantiques, déplacée du cimetière dans l’histoire récente, et par la suite de la place du marché, retournée par un prêtre certainement hermétique au message qui y serait gravé, elle ne manquera pas d’attirer votre curiosité, si d’aventure, vos pas vous portaient dans cette belle terre Basque. La tentation était grande pour certains esprits de la dater d’une époque très ancienne, las… elle ne remonterait qu’au XVIIe. Et pour les convaincus de son caractère unique, notre intervention serait incomplète sans signaler l’une de ses homologues située dans le petit cimetière de Sare, un pittoresque village guère éloigné. Notre vocation n’étant nullement de commenter l’interprétation de cet insolite monument ayant fièrement résisté aux outrages du temps, nous vous laissons le loisir de vous documenter sur les différents sites qui foisonnent sur internet. Mais par contre, je ne peux résister à vous signaler un ouvrage très complet et qui m’avait bien plu à l’époque avec une écriture très alerte, j’ai nommé  : Fulcanelli et le Mystère de la Croix d’Hendaye  aux Editions SEGUIER 2005. D’ailleurs, un site lui est dédié : fulcanelli.voila.net
La croix de Sare

La croix de Sare  : un site à consulter  : www.sudouest.fr les-croix-du-village-décryptées

Bidasoa

Que ferez-vous le 21 Décembre 2012  ? Certainement vaquer à vos occupations habituelles ou parcourir Sud Insolite  !