Arrow
Arrow

Religieux

Toulouse. Des bénitiers comme s’il en pleuvait... , par Michel Azens.

Écrit par Administrateur. Posted in Religieux

Une étonnante vente aux enchères aura lieu ce mardi 5 Octobre 2010 dans la salle des ventes de Primardéco, sise rue du Rempart Saint-Etienne, à Toulouse. En effet, pas moins de soixante dix-huit bénitiers en faïence polychrome seront proposés aux clients amateurs. Un vaste choix sera proposé avec des motifs très variés, tel des décors d’angelots, des représentations du Christ en croix, du Sacré Cœur, de St Antoine de Padoue, et autres dont certains peu répandus ...
Cette production, provenant de toutes les régions de France, mais aussi d’Espagne, voire d’Italie s’échelonne du XVIII è au XIV è siècle. Cette surprenante collection sera dispersée sous le marteau du commissaire priseur. On ne sait, pour l’heure qui de Maître Arnauné ou de Maître Prim sera l’adjudicateur de cette vente insolite, mais gageons qu’elle attirera un public féru d’art religieux, à moins que des particuliers détournent ces pieux objets en vue d’en orner leur vestibule ou autres lieux familiers de leur logis...
Quoiqu’il en soit, le succès devrait être au rendez vous, si on se fie à une autre vente opérée il y a quelque mois chez un de leur confrère de la ville rose, à qui fût confié la délicate charge de disperser le fond religieux de la Compagnie de la bonne mort...  d’après un de nos aimables correspondants, chasubles, ostensoirs, reliques, croix , coffres et ouvrages avaient rencontrés un succès notable...cette vente, curieusement n’eut aucun écho auprès des aficionados de l’énigme de Rennes-le-Château , affaire qui est en « lien » avec la curieuse et célèbre histoire du Révérend père de Comas, entrepreneur audacieux du domaine de Carol, au Boulou, situé a quelques lieues de Pamiers. Cette « compagnie » est citée mainte fois dans ce fait qui défraya la chronique jadis ; un excellent livre y fût consacré ; aujourd’hui encore des curieux se déplacent pour voir ce qui subsiste de l’imposant domaine que ce prêtre mystérieux fit édifier au XIVe siècle...
Il est fréquent depuis quelques temps d’observer de telles ventes, certaines d’entre-elles révélant de belles surprises comme ce splendide lutrin dispersé il y a un an, ou encore un très beau St Augustin, signé d’un peintre renommé, qui trouva preneur a un prix respectable...et signalons que de temps à autre, de nombreux livres religieux sont proposés, provenant de fonds de bibliothèques issus de confréries ou d’ordres se défaisant de leur patrimoine. Des ouvrages rares et précieux pour l’étude ou la recherche font ainsi le bonheur des amateurs.. c’est ainsi qu’un Rituel d’Alet rédigé en son temps par Nicolas Pavillon, en excellent état, avec planches fut ainsi acquis, faisant partie d’un lot disposé dans un carton proposé a bas prix...
Les prix de certains de ces bénitiers pourraient ainsi atteindre 300 Euros, pour les plus rares, avec une moyenne pour les plus «  communs » de 40 Euros.
Si d’aventure, vous sentiez poindre en vous l’envie de vous lancer dans ce genre de collection, il serait charitable de notre part de vous prévenir que vous endosseriez immédiatement le qualificatif d' Aquabenediphiliste, terme savant donné aux collectionneurs de bénitiers. Je vous ferais grâce de la traduction de nanipabulophile, qui concerne une tout autre variété de collectionneurs tout aussi passionnés ; quant aux grenouilles qui jadis avaient la manie de fréquenter l’objet de cette actualité, il est raisonnable de penser qu’elles se sont raréfiées, au sens propre comme au sens figuré, dans ces pieux réceptacles
Mais peut être cette association d’idée fera t-elle naitre en vous la vocation d’unir les deux dans une nouvelle et insolite collection ? Vous en seriez le précurseur et le terme serait à créer...

    Quelques-uns des bénitiers mis en vente...

 

liens complémentaires :   http://www.primardeco.fr/fr/catalogue.aspx?vt=765359&act=lots