Arrow
Arrow

Rennes-le-Château

Gard. Le Diable de… Laudun, modèle de la statue d’Asmodée à Rennes-le-Château, par Roseline de Peyrolles.

Écrit par Administrateur. Posted in Rennes-le-Château

Déjà peu banale dans sa décoration, l’église de Rennes-le-Château dispose d’un bénitier à peu près unique en son genre. Il se présente sous la forme d’un groupe de quatre anges esquissant chacun une fraction du Signe de la Croix. En dessous, un bénitier, lequel est supporté par un diable, non assis mais ployant sous cette charge spirituelle. Dans le livre de Gérard de Sède, l’Or de Rennes (1967, 1977), il est convenu de l’appeler Asmodée, gardien des trésors de Salomon. 

             

Cet ensemble, particulièrement étonnant, provient des mêmes ateliers que le reste de la décoration. Il a été fabriqué par la Maison Giscard à Toulouse. Il a coûté 300 F de l’époque. Giscard n’en fit jamais d’autres. Ce fut son unique exemplaire.
Pourtant, pour peu que l’on connaissance les méthodes de travail de cet artisan, il était fort à parier qu’il n’était pas parti de rien pour réaliser un tel sujet. Pour notre recherche, nous savions seulement que le concepteur avait pris pour modèle le démon qui est terrassé par saint Michel, une des statues de sa gamme. A noter que la Maison Giscard proposait à ses clients deux Saint-Michel, l’un dont le démon était à tête humaine ; l’autre, à tête de bête.    

           

           


Pour répondre à la curiosité des passionnés de l’affaire de Rennes-le-Château, il nous est agréable de montrer un Saint-Michel de la Maison Giscard, d’un diable à tête humaine. Il est le fleuron décoratif de l’église de Laudun, gros bourg médiéval de la région nîmoise.

A très bientôt, pour d’autres cas de cette nature…