Arrow
Arrow

Littérature et bibliophilie

Perpignan : les livres de voyage dans les collections anciennes de la Médiathèque

Écrit par Administrateur. Posted in Littérature et bibliophilie

 

Pendant longtemps, le voyage par excellent fut le pèlerinage. Les chemins vers Saint-Jacques de Compostelle sont très tôt balisés, empruntés par de nombreux pèlerins et clairement décrits dans des guides.
Sans remonter à l’époque romaine et à la carte de Peutinger * marchands, soldats et autres usages de la route ont très tôt disposé d’itinéraires et de cartes. Le premier office d’un guide est de donner le plus précisément possible les distances séparant départ et arrivée, ainsi que tous les renseignements utiles aux différentes étapes. En effet, les trajets sont longs, difficiles. Le voyage est toujours initiatique, semé d’épreuves mais porteur de rêves.

Les missions des Jésuites, au XVIIe, en Asie et en Amérique du Sud, ont permis la prolifération d’ouvrages de ce type, où les descriptions abondent.

Ce n’est qu’un siècle plus tard, que les voyages prennent un caractère plus scientifique. Le temps des grandes découvertes maritimes est révolu. Le plus grand voyageur de cette époque est certainement James Cook, qui met sur pied une véritable stratégie dans la préparation de es voyages, ne laissant rien au hasard. Chargé de découvrir un continent au Sud de l’Australie, il sillonne le Pacifique Sud. Les Français organisent aussi des voyages importants : l’expédition de La Pérouse dans le Pacifique et celle de Bougainville, autour du monde, sont minutieusement préparées et de nombreux scientifiques s’y joignent et y participent
Au XIXe siècle, les explorations se poursuivent en Asie, en Afrique, cédant le pas souvent à la conquête militaire et coloniale. C’est aussi l’époque des grands romanciers voyageurs comme Alexandre Dumas, Gustave Flaubert, Chateaubriand, Lamartine et  Gérard de Nerval…
Désormais, les livres de voyage séduisent un vaste public : amateurs et passionnés d’explorations, géographes, naturalistes et ethnographes, sans oublier les bibliophiles.
Ces périples, ces itinéraires, sont, par le regard qu’ils portent au monde, de précieux témoignages de cette littérature du voyage aujourd’hui encore si pléthorique et passionnante.


*  Ce que l’on nomme assez improprement Table de Peutinger est, en réalité, une copie médiévale d’une carte itinéraire antique, véritable livre de poste de l’Empire romain qu’aurait fait dresser Caracalla vers le début du IIIe siècle et qui aurait été inspiré d’une carte établie sur l’ordre d’Agrippa et qu’Auguste avait fait peindre sur le mur de la Porticus Uipsania.
Cette carte, infiniment précieuse, comporte le tracé des routes principales, avec l’indication des relais et des distances, ainsi que divers éléments d’hydrographie ou de relief, et quelques monuments figurés. Trouvée à Morms (Allemagne) dans les dernières années du XVe siècle, elle échut peu après (1507)  l’humaniste et antiquaire allemand Konrad Peutinger 1465-1547), dont le nom lui est depuis lors associé. Elle est aujourd’hui conservée au Musée de Vienne.


 

Petite Bibliographie dont les ouvrages décrivent le Sud-Ouest de la France :
Audin
, (Jean-Marie Vincent) Guide aux Pyrénées, itinéraire pédestre des montagnes. Paris, 1838.
Baedeker (K.) Le Sud-Ouest de la France, de la Loire à la frontière d’Espagne : manuel du voyageur. Paris, 1897.
Basterot (Prosper de la Barrière, chevalier de) Voyage pittoresque dans le département des Pyrénées-Orientales. Perpignan, 1824.
Carrère (Joseph Barthélémy François) Voyage pittoresque de la France, Paris, 1878.
Chausenque Les Pyrénées ou Voyages pédestres dans toutes les régions de ces montagnes, depuis l’océan jusqu’à la Méditerranée. Paris, 1834.
Dujardin (Victor) Souvenir du Midi par un bomme du Nord. Céret, 1890.
Gochet (Alexis M.) La France pittoresque du Midi. Tours, 1898.
- Guide aux Pyrénées, itinéraire pédestre des montagnes. Paris, 1838.

Henry (D.M.J.) Le Guide du Roussillon ou itinéraire du voyageur dans le département des Pyrénées-Orientales. Perpignan, 1842.
Joanne (Adolphe) Les Pyrénées. Paris, 1879.
Lavallée (Joseph de) Voyage dans les départements de la France. Paris, 1799.
Mérimée (Prosper) Notes d’un voyageur dans le Midi de la France. Paris, 1835.
Millin (Aubin-Louis) Voyage dans les départements du Midi de la France. Paris, 1807.
Ramond de Carbonnières (baron Louis-François Elisabeth) Voyage au Mont-perdu et dans la partie adjacente des Hautes-Pyrénées. Paris, 1801.
-         Le Routier des provinces méridionales, fragment d’histoire et de voyages. Toulouse, 1842.
Taylor (Baron) Les Pyrénées. Paris, 1843.
-         Voyages romantiques et pittoresques dans l’ancienne France. Paris, 1820-1878, 21 volumes (monument historique et archéologique, il est le fruit d’une vaste participation des meilleurs spécialistes de l’époque. Cette collection, composée de 21 grands folios et de 3282 planches, se présente ainsi : exposé historique des anciens chroniqueurs, description des monuments et des lieux. Les illustrations, toutes des gravures de qualité, affirment volontiers le romantisme de l’ouvrage.)
Varennes (Claude de) Le Voyage de France, dressé pour la commodité de François et estrangers. Lyon, 1685.
Vidal (Pierre) Guide historique et pittoresque dans le département des Pyrénées-Orientales. Perpignan, 1878.